FSRA Exchange Event 2022

Activité d’échange de l’ARSF 2022

Inscrivez-vous dès aujourd’hui!

Vous pouvez vous inscrire dès maintenant à la première activité d’échange de l’Autorité ontarienne de réglementation des services financiers (ARSF) 2022 qui se déroulera virtuellement le 27 janvier 2022.

Les personnes suivantes feront partie des conférenciers de marque : l’honorable Peter Bethlenfalvy, ministre des Finances; la présidente du conseil d’administration de l’ARSF, Joanne De Laurentiis; le directeur général de l’ARSF, Mark White. Cette activité virtuelle d’une demi-journée portera sur l’approche de l’ARSF en matière de réglementation et sur l’impact positif qu’elle peut avoir sur les services financiers en Ontario.

Quoi : Activité d’échange de l’ARSF 2022

Où : Virtuel/En ligne

Quand : 27 janvier 2022 – 8 h 45 à 12 h 10

Droits :

  • Participants de l’industrie – 25 $
  • Consommateurs – Gratuit

Vous trouverez ci-dessous le programme détaillé et la liste des conférenciers.

Programme

Heure

Séance

8 h 45

Mot de bienvenue

  • Glen Padassery, Vice-président directeur, politiques et directeur général de la protection des consommateurs,  l’Autorité ontarienne de réglementation des services financiers

8 h 55

L’avenir de la réglementation des services financiers, de l’innovation et de l’intérêt public - 
Causerie au coin du feu

  • Mark White, directeur général de l’Autorité ontarienne de réglementation des services financiers
  • Dirigée par : Clare O'Hara, Journaliste spécialisée en gestion de patrimoine, Globe and Mail

9 h 50

Pause

10 h 

Réglementation fondée sur des principes – Discussion en groupe

  • Stephen A. Fuller,Responsable des affaires gouvernementales internationales, vice-président principal, TCI Global, The Travelers Companies Inc.
  • Cristie Ford, professeure, faculté de droit Allard, Université de Colombie-Britannique
  • Simon Archer, associé, Goldblatt Partners LLP
  • Dirigée par : Jordan Solway, vice-président directeur, services juridiques et application de la loi, Autorité ontarienne de réglementation des services financiers

10 h 50

Pause

11 h 

Innovation – Discussion

  • Layial El-Hadi, directrice générale, Fintech Cadence
  • Elvis Wong, directeur, santé financière, Fintech Cadence
  • Dirigée par : Marlena Labieniec, directrice, innovation, Autorité ontarienne de réglementation des services financiers

11 h 35

Allocution de la présidente du conseil d’administration

  • Joanne De Laurentiis, présidente du conseil d’administration de l’Autorité ontarienne de réglementation des services financiers

11 h 50

Commentaires du ministre des Finances de l’Ontario

  • L’honorable Peter Bethlenfalvy, Ministre des Finances de l’Ontario

12 h 

Mot de la fin

  • Mark White, directeur général de l’Autorité ontarienne de réglementation des services financiers

Panel de conférenciers

Mot de bienvenue 

Glen Padassery

Glen Padassery

Vice-président directeur, politiques et directeur général de la protection des consommateurs, l’Autorité ontarienne de réglementation des services financiers

Glen Padassery est un haut dirigeant avisé et très respecté, qui s’occupe de veiller à la protection de l’intérêt public, de soutenir l’innovation dans les secteurs réglementés et de stimuler l’amélioration continue à l’échelle de l’ARSF au moyen du volet Politiques. Il pilote le volet Élaboration de règles de l’ARSF et collabore avec ses collègues pour bâtir une capacité d’analyse et une connaissance du milieu afin d’élaborer et de mettre en place le cadre de réglementation fondé sur des données probantes de l’organisme. Il est également le principal agent de liaison de l’ARSF avec le ministère des Finances et autres intervenants externes du milieu de la réglementation.

Glen possède une vaste expertise et expérience en politiques et protection des consommateurs dans le secteur public, auparavant à titre de sous-ministre adjoint de Protection du consommateur de l'Ontario auprès du ministère des Services gouvernementaux et des Services aux consommateurs. Tout au long de sa carrière, il a occupé plusieurs postes de haute direction auprès de plusieurs ministères provinciaux, où ses responsabilités ont couvert le spectre des politiques – depuis les politiques provinciales et leur exécution jusqu’à la supervision de l’administration des lois entourant la protection des consommateurs et la sécurité du public, en passant par la direction de consultations et de recommandations sur les politiques.

Glen est titulaire d’un baccalauréat en arts de l’Université de Toronto et détient la désignation C.Dir. du Directors College de la DeGroote School of Business.

 

L’avenir de la réglementation des services financiers, de l’innovation et de l’intérêt public - 
Causerie au coin du feu

Mark White

Mark White

Directeur général, Autorité ontarienne de réglementation des services financiers (ARSF)

M. White est un chef de file et dirigeant accompli et chevronné dans les secteurs financiers et de la réglementation, qui se passionne pour l'excellence et une exécution ciblée, qui désire particulièrement comprendre et satisfaire les besoins de nombreux intervenants. Fort d'une solide expérience en réglementation, en gestion du risque, en gouvernance, en droit, en finances, en gestion du changement et en amélioration et supervision des processus, M. White est particulièrement en mesure de diriger la modernisation et la transformation de la réglementation des services financiers en Ontario, et de veiller à ce que les résidents de l'Ontario reçoivent des services financiers qui répondent à leurs besoins, tout en établissant un équilibre avec les objectifs des secteurs public et privé.

Avant de se joindre à l'ARSF en mai 2018, M. White a occupé différents postes de haute direction à la Banque de Montréal. Plus récemment, en tant que premier vice-président et chef de la gestion globale des risques chez BMO, il s'occupait à l'échelle de l'entreprise de la conception et de la mise en oeuvre d'outils de gestion du risque, de méthodologies et de cadres de la banque; de la supervision et de la production de rapports concernant les activités de gestion du risque de la banque; de la gouvernance et de la supervision des fonctions de gestion du risque, notamment la définition des risques principaux et émergents, l'élaboration et le déploiement de techniques qualitatives et quantitatives de gestion du risque, la conception et le déploiement de systèmes et processus de gestion du risque et l'offre d'examens critiques efficaces concernant les risques opérationnels, par exemple les risques liés aux événements, à la cybertechnologie, aux renseignements et à la technologie. Toujours chez BMO, il a également été premier vice-président responsable du leadership stratégique et technique en matière d'adéquation des fonds propres, de rendement des bilans, de règles administratives et d'émissions de titres, agissant fréquemment à titre d'agent de liaison avec les organismes de réglementation et les agences de notation.

Avant de se joindre à BMO, Mark a été surintendant adjoint et chef du secteur de la réglementation au Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF). En tant que membre de l'équipe de direction du BSIF, composée de quatre personnes, il fut le dirigeant d'une équipe chargée des approbations, de l'élaboration des politiques, de l'interprétation des politiques, des services juridiques, des questions de capitaux, risques et solvabilité, de la recherche, de la comptabilité, de la supervision des régimes de retraite et des politiques actuarielles. Il a dirigé l'élaboration des politiques du BSIF au cours de la crise financière mondiale - au pays en collaborant avec différentes associations de l'industrie et entreprises chefs de file et avec la Banque du Canada, le ministère fédéral des Finances, la Société d'assurance-dépôts du Canada et les organismes de réglementation des valeurs mobilières - et à l'international, avec différents groupes de l'industrie et organismes de réglementation et décisionnels. Plus particulièrement, M. White fut le représentant du BSIF au Comité de Bâle sur le contrôle bancaire dans le cadre de Bâle III, et il a présidé le groupe sur l'évaluation du risque du Comité de Bâle , dirigeant des réformes se rapportant au risque de crédit lié aux contreparties découlant des instruments et risques des marchés de capitaux.

Après avoir fait des études en commerce et en droit et avoir acquis de l'expérience en comptabilité, M. White a entrepris sa carrière chez Fasken Martineau DuMoulin en 1987 en tant qu'avocat en droit des affaires, en se concentrant principalement sur les services financiers. En 1992, il est devenu premier vice-président, directeur juridique et avocat en chef chez AT&T Capital, une société de financement de produits de consommation et de technologies commerciales, d'abord au Canada puis en Europe, basé à Londres (Angleterre), où il a dirigé des équipes juridiques axées sur la conformité réglementaire et le soutien aux transactions. En 1997, il a fait le saut chez Ernst & Young LLP/Donahue Ernst & Young, Barristers and Solicitors, où sa pratique était axée sur les transactions et les services financiers intérieurs et internationaux, et il est devenu associé et membre du comité de gestion du cabinet. En 2001, il s'est joint à RBC Marchés des Capitaux, où il a occupé le poste de directeur général et chef mondial du groupe des transactions stratégiques, une division commerciale structurée, prospère et innovante, active dans les transactions et marchés des capitaux internationaux.

Clare Ohara

Clare O’Hara

Journaliste spécialisée en gestion de patrimoine, Globe and Mail

Clare O’Hara est journaliste économique au Globe and Mail où elle se spécialise dans la gestion de patrimoine et l’industrie de l’assurance. Auparavant, Clare était rédactrice salariée à l’Investment Executive, un journal national destiné aux professionnels de l’industrie des services financiers. Elle possède un diplôme de premier cycle en information médiatique de l’Université Western Ontario et un diplôme de journalisme de l’University of King’s College de Halifax.

 

Réglementation fondée sur des principes

Stephen A. Fuller

Stephen A. Fuller

Responsable des affaires gouvernementales internationales, vice-président principal, TCI Global, The Travelers Companies Inc.

En octobre 2015, Steve Fuller a joint The Travelers Companies, Inc. à titre de responsable de la gestion de la présence du secteur des affaires gouvernementales internationales de Travelers, principalement des questions de réglementation, de commerce et d’investissement. Dans le cadre de ce rôle, M. Fuller travaillait à la consolidation des relations de Travelers avec les organismes de réglementation internationaux, les représentants de gouvernement, les comités de surveillance législative et les associations commerciales internationales. M. Fuller contribue à l’élaboration et à la mise en œuvre de stratégies visant à développer le réseau international de Travelers et la présence de l’entreprise sur les principaux marchés étrangers. Il participe également au dialogue en cours sur la réforme de la réglementation internationale et les normes de solvabilité avec les organismes de réglementation américains et internationaux. M. Fuller travaille aussi en étroite collaboration avec l’équipe des relations avec le gouvernement américain de Travelers pour coordonner les stratégies sur des enjeux importants, telles que la surveillance des pratiques de l’industrie, les cotes de crédit, la rémunération des courtiers et les questions relatives aux pratiques de vente.

Établi à Washington, M. Fuller avait précédemment travaillé chez Chubb, où il était responsable des affaires étrangères internationales et de l’équipe des relations gouvernementales de la société. Il a également occupé les postes de directeur national de Chubb pour la Chine, directeur de la région Asie-Pacifique pour le marketing et les affaires étrangères, et directeur national intérimaire pour l’Inde.

M. Fuller a également passé plus de 10 ans à la Fondation pour l’Asie en tant que représentant pour la Malaisie, Singapour et Bandar Seri Begawan, et représentant adjoint pour l’Indonésie et la Corée du Sud.

M. Fuller est membre du conseil de l’Asian Corporate Governance Association et a été président de son comité d’adhésion. Il est également président du comité international de l’American Property and Casualty Insurance Association et a été membre du conseil consultatif du Center for Asia Pacific Policy de la RAND Corporation. M. Fuller est titulaire d’une maîtrise de la Johns Hopkins School of Advanced International Studies et d’un baccalauréat (avec distinction) en langue chinoise et en histoire asiatique de la University of Maryland.

Dr. Cristie Ford

Cristie Ford, Ph. D.

Professeur, Allard School of Law, Université de la Colombie-Britannique

Les recherches de Cristie Ford portent principalement sur la réglementation et la gouvernance dans le domaine de la finance et des valeurs mobilières au Canada, aux États-Unis et à l’étranger. Récemment, elle a étendu ses recherches à l’accès à la justice et à la gouvernance de la profession juridique. Mme Ford a publié de nombreux articles dans des revues et des manuels universitaires de premier plan, en plus d’écrire deux livres.

Elle a coédité la revue internationale de premier plan Regulation & Governance de 2012 à 2015, et elle siège maintenant à son comité de direction et au conseil du Journal of International Economic Law. Elle donne des conférences au pays et à l’étranger et elle a occupé des postes de chercheuse invitée au sein d’institutions telles que l’Institut Universitaire Européen, l’Université hébraïque, l’Université d’Oxford et l’Université d’Utrecht. Elle a été retenue à plusieurs reprises par le ministère des Finances du Canada pour fournir des conseils sur la réglementation des banques et des valeurs mobilières. Mme Ford a également été chercheuse Killam de l’UBC, membre du comité consultatif 2020 du procureur général de la Colombie-Britannique sur l’arriéré judiciaire lié à la pandémie, elle a reçu le prix Curtis Memorial pour l’excellence de son enseignement et a été doyenne associée pour la recherche et la profession juridique.

Elle a obtenu ses diplômes de deuxième cycle à la Columbia Law School, où elle a également enseigné en tant que chargée de cours, superviseure clinique et associée. Avant de faire partie du milieu universitaire, elle a pratiqué le droit à Vancouver et à New York. En tant qu’associée principale dans le domaine de la réglementation des valeurs mobilières et des litiges financiers chez Davis Polk & Wardwell LLP, elle s’est occupée d’un grand nombre de dossiers liés à la réglementation et aux criminels en col blanc les plus médiatisés portant sur l’explosion des cyberentreprises et l’après-onze septembre. Elle est membre non pratiquante du barreau de la Colombie-Britanique, fédéral et de l’État de New York.

Simon Archer

Simon Archer

Associé, Goldblatt Partners LLP

Simon Archer est associé chez Goldblatt Partners LLP, où il aide des associations professionnelles, des syndicats et des conseils de partout au Canada à négocier des régimes de retraite et des avantages sociaux, et il les conseille sur l’administration des fiducies et autres questions fiduciaires, des litiges d’intérêt public, des insolvabilités, ainsi que la responsabilité et la gouvernance des entreprises.

Il agit à titre de spécialiste du droit dans le cadre de l’Initiative canadienne de droit climatique, il est membre du groupe de travail de l’industrie de l’Association canadienne des organismes de contrôle des régimes de retraite et fait partie du comité consultatif sur les régimes de retraite de l’ARSF. En 2016, il a été nommé par le ministre des Finances de l’Ontario pour représenter les intérêts des employés et des syndicats dans le cadre d’un examen de la réglementation qui s’applique aux fonds de retraite de l’Ontario; il a été ensuite, de 2006 à 2008, chercheur pour la Commission ontarienne d’experts en régimes de retraite.

M. Archer est codirecteur du Comparative Research in Law and Political Economy Forum à l‘Osgoode Hall Law School, il est membre du Collège universitaire King’s de London et y est chargé de cours occasionnel. Il a également été membre auxiliaire du corps professoral à l’Osgoode Hall Law School, à l’Université York, au Collège universitaire King’s et à l’Université Western. Il a beaucoup publié sur les questions des droits des travailleurs, de l’insolvabilité et des systèmes de revenu de retraite et il a récemment écrit sur les régimes de retraite en tant que stabilisateurs du système financier. Il est coéditeur d’un livre d’essais écrit en l’honneur d’Harry Arthurs.Il est aussi coéditeur, entre autres, d’un livre d’essais en l’honneur d’Harry Arthurs et d’un livre d’essais sur la politique en matière de placement des régimes de retraite.

Jordan Solway

Jordan Solway

Vice-président directeur, services juridiques et application de la loi, Autorité ontarienne de réglementation des services financiers (ARSF)

Jordan est un avocat et dirigeant des services financiers axé sur la stratégie, doté d’une vaste expertise en réglementation des services financiers, conformité, gestion du risque d’entreprise, gestion des réclamations, affaires gouvernementales et gouvernance organisationnelle. Il supervise les services juridiques et l’application de la réglementation et veille à ce que le cadre réglementaire et les objectifs de la politique de l’ARSF soient efficaces et appliqués pour protéger l’intérêt du public.

Avocat et dirigeant des services financiers, Jordan fait profiter l’ARSF de sa vaste expérience juridique et des affaires acquise dans l’industrie de l’assurance et de la réassurance, où il était spécialisé en réglementation des services financiers, conformité, gestion du risque d’entreprise, gestion des réclamations et des litiges, affaires gouvernementales et gouvernance organisationnelle. Jordan occupait récemment le poste de directeur des affaires juridiques de groupe et vice-président des réclamations auprès de Travelers du Canada. Il est un leader visionnaire dans le domaine de l’assurance automobile et, avant d’exercer le droit des affaires, Jordan fut un avocat plaidant chevronné en pratique privée et auprès du ministère de la Justice.

Instructeur au Degroote Directors College, Jordan est titulaire d’un baccalauréat en droit et d’un doctorat en droit de la Osgoode Hall Law School et est membre du Barreau du Haut-Canada.

Innovation Discussion

Layial El-Hadi

Layial El-Hadi

Directrice générale, Fintech Cadence

Layial El-Hadi est la directrice générale de Fintech Cadence, une organisation qui vise à créer de jeunes entreprises qui contribueront à résoudre les problèmes de l’industrie financière par l’intégration de la technologie, ainsi qu’une ancienne professeure de l’Université Concordia. Elle était auparavant dirigeante principale des finances d’Apisen, une entreprise d’équipement industriel spécialisé. Elle siège au conseil consultatif du Master of Financial Innovation & Technology de l’Université Queen’s. En 2019, Mme El-Hadi a été désignée par le Digital Finance Institute comme étant l’une des 50 femmes à s’être le plus démarquées dans le domaine des technologies financières; puis en 2018, elle a reçu le prix du mentor de l’année par Montreal NewTech pour son importante et positive influence sur les jeunes entreprises de Montréal.

Elvis Wong

Elvis Wong

Directeur de la santé financière, Fintech Cadence

M. Wong est un chef de file expérimenté dans le soutien aux jeunes entreprises au service d’une mission. Il a auparavant fondé Innovate Financial Health (aujourd’hui IFH Lab), un organisme sans but lucratif qui soutenait de jeunes entreprises souhaitant améliorer la santé financière des Canadiens, en particulier des personnes vulnérables sur le plan financier. M. Wong a également travaillé au MaRS Discovery District où il offrait son soutien aux entrepreneurs en phase de démarrage et avec Social Capital Partners à titre de guide pour les projets de lancement premiers Future Work Awards avec la Royal Society of the Arts.

Marlena Labieniec

Marlena Labieniec

Directrice du nouveau Bureau de l’innovation de l’ARSF

Marlena Labieniec est la directrice du nouveau Bureau de l’innovation de l’ARSF. Elle a contribué à la création du bureau et dirige l’équipe de l’innovation. Le Bureau collaborera avec les plus brillants entrepreneurs et les meilleures entreprises afin d’encourager l’expérimentation et la pensée innovatrice et cherchera des moyens d’attirer et de retenir les investissements. L’objectif global est de faire en sorte que l’Ontario devienne un chef de file de l’innovation financière au Canada et dans le monde.

Avant d’entrer au service de l’ARSF, Mme Labieniec, forte de plus de 15 ans d’expérience, était cheffe de file en stratégie et en transformation dans les secteurs des services financiers, des biens de consommation emballés, des sciences de la vie et de l’énergie intelligente. Elle a travaillé avec des clients en Amérique du Nord et en Europe et a prouvé qu’elle était capable de favoriser l’harmonisation stratégique au sein d’organisations internationales tout en soutenant des transformations à grande échelle, notamment en simplifiant les opérations de Coca-Cola en Europe, en dirigeant des initiatives d’externalisation pour Zurich Insurance en Europe et en Amérique du Nord, en supervisant le déploiement de compteurs intelligents en Colombie-Britannique et en dirigeant la stratégie de transformation des services bancaires dans les Caraïbes pour l’une des principales banques du Canada. Mme Labieniec a également eu l’occasion de gérer une équipe responsable de l’expérience client et de l’innovation pour l’une des plus grandes compagnies d’assurance vie et maladie au Canada, où elle était chargée de trouver de nouvelles solutions et occasions en matière de produits, y compris des partenariats dans le domaine des technologies financières.

Allocution de la présidente du conseil d’administration

Joanne De Laurentiis

Joanne De Laurentiis

Présidente du conseil d’administration de l’Autorité ontarienne de réglementation des services financiers

Cadre chevronnée du secteur des services financiers, Joanne De Laurentiis possède une longue expérience en gouvernance, en particulier dans la direction d’organisations multilatérales qui représentent et défendent des intérêts de secteurs de l’industrie. Ayant pris sa retraite de ses fonctions de présidente et directrice générale de l’Institut des fonds d’investissement du Canada en 2016, Mme De Laurentiis a aussi occupé le poste de présidente et directrice générale de Credit Union Central of Canada, Mondex Canada et l’Interac Association, de vice-présidente de l’Association des banquiers canadiens et de chef de cabinet d’un ministre de l’Ontario. Mme De Laurentiis est actuellement présidente du comité d’examen indépendant de PIMCO, vice-présidente de la Commission de transport de Toronto, membre du comité d’examen indépendant de Fonds communs de placement de la Canada Vie, du conseil de BeWhere et du conseil de la Fondation canadienne d’éducation économique, et du C.D. Howe Institute.

Commentaires du ministre des Finances de l’Ontario

Hon. Peter Bethlenfalvy

L’honorable Peter Bethlenfalvy

Ministre des Finances de l’Ontario

Peter Bethlenfalvy occupe le poste de ministre des Finances de l’Ontario depuis décembre 2020. Avant d’assumer ce rôle, il a siégé au Conseil des ministres en tant que président du Conseil du Trésor entre 2018 et 2021. En 2018, il a été élu député provincial de Pickering-Uxbridge.

Le ministre Bethlenfalvy a la responsabilité d’assurer la viabilité budgétaire à long terme de l’Ontario et de fournir le pouvoir budgétaire nécessaire à la protection de la santé et du bien-être des Ontariens face à la COVID-19.

Pendant son mandat de président du Conseil du Trésor, il était responsable des efforts de gestion des dépenses de la province, du travail de vérification interne du gouvernement et était l’employeur officiel des fonctionnaires de la province. Le ministre Bethlenfalvy a dirigé la création du Bureau du contrôleur général de l’Ontario, le premier à voir le jour dans une province canadienne, et il est président du Comité de la modernisation pour l’avenir.

En tant que ministre des Finances, il est responsable de la gestion des finances de la province et de la création d’un environnement propice à la prospérité économique à long terme. En ce qui a trait à la COVID-19, le ministre Bethlenfalvy s’efforce de fournir aux familles, aux travailleurs et aux entreprises de l’Ontario le soutien dont ils ont besoin pendant la pandémie. Au moment où la province entame sa reprise à long terme, il veille à ce que notre système de soins de santé, nos collectivités et notre économie soient en mesure d’en sortir plus forts que jamais.

Mot de la fin

Mark White

Mark White

Directeur général, Autorité ontarienne de réglementation des services financiers (ARSF)

M. White est un chef de file et dirigeant accompli et chevronné dans les secteurs financiers et de la réglementation, qui se passionne pour l'excellence et une exécution ciblée, qui désire particulièrement comprendre et satisfaire les besoins de nombreux intervenants. Fort d'une solide expérience en réglementation, en gestion du risque, en gouvernance, en droit, en finances, en gestion du changement et en amélioration et supervision des processus, M. White est particulièrement en mesure de diriger la modernisation et la transformation de la réglementation des services financiers en Ontario, et de veiller à ce que les résidents de l'Ontario reçoivent des services financiers qui répondent à leurs besoins, tout en établissant un équilibre avec les objectifs des secteurs public et privé.

Avant de se joindre à l'ARSF en mai 2018, M. White a occupé différents postes de haute direction à la Banque de Montréal. Plus récemment, en tant que premier vice-président et chef de la gestion globale des risques chez BMO, il s'occupait à l'échelle de l'entreprise de la conception et de la mise en oeuvre d'outils de gestion du risque, de méthodologies et de cadres de la banque; de la supervision et de la production de rapports concernant les activités de gestion du risque de la banque; de la gouvernance et de la supervision des fonctions de gestion du risque, notamment la définition des risques principaux et émergents, l'élaboration et le déploiement de techniques qualitatives et quantitatives de gestion du risque, la conception et le déploiement de systèmes et processus de gestion du risque et l'offre d'examens critiques efficaces concernant les risques opérationnels, par exemple les risques liés aux événements, à la cybertechnologie, aux renseignements et à la technologie. Toujours chez BMO, il a également été premier vice-président responsable du leadership stratégique et technique en matière d'adéquation des fonds propres, de rendement des bilans, de règles administratives et d'émissions de titres, agissant fréquemment à titre d'agent de liaison avec les organismes de réglementation et les agences de notation.

Avant de se joindre à BMO, Mark a été surintendant adjoint et chef du secteur de la réglementation au Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF). En tant que membre de l'équipe de direction du BSIF, composée de quatre personnes, il fut le dirigeant d'une équipe chargée des approbations, de l'élaboration des politiques, de l'interprétation des politiques, des services juridiques, des questions de capitaux, risques et solvabilité, de la recherche, de la comptabilité, de la supervision des régimes de retraite et des politiques actuarielles. Il a dirigé l'élaboration des politiques du BSIF au cours de la crise financière mondiale - au pays en collaborant avec différentes associations de l'industrie et entreprises chefs de file et avec la Banque du Canada, le ministère fédéral des Finances, la Société d'assurance-dépôts du Canada et les organismes de réglementation des valeurs mobilières - et à l'international, avec différents groupes de l'industrie et organismes de réglementation et décisionnels. Plus particulièrement, M. White fut le représentant du BSIF au Comité de Bâle sur le contrôle bancaire dans le cadre de Bâle III, et il a présidé le groupe sur l'évaluation du risque du Comité de Bâle , dirigeant des réformes se rapportant au risque de crédit lié aux contreparties découlant des instruments et risques des marchés de capitaux.

Après avoir fait des études en commerce et en droit et avoir acquis de l'expérience en comptabilité, M. White a entrepris sa carrière chez Fasken Martineau DuMoulin en 1987 en tant qu'avocat en droit des affaires, en se concentrant principalement sur les services financiers. En 1992, il est devenu premier vice-président, directeur juridique et avocat en chef chez AT&T Capital, une société de financement de produits de consommation et de technologies commerciales, d'abord au Canada puis en Europe, basé à Londres (Angleterre), où il a dirigé des équipes juridiques axées sur la conformité réglementaire et le soutien aux transactions. En 1997, il a fait le saut chez Ernst & Young LLP/Donahue Ernst & Young, Barristers and Solicitors, où sa pratique était axée sur les transactions et les services financiers intérieurs et internationaux, et il est devenu associé et membre du comité de gestion du cabinet. En 2001, il s'est joint à RBC Marchés des Capitaux, où il a occupé le poste de directeur général et chef mondial du groupe des transactions stratégiques, une division commerciale structurée, prospère et innovante, active dans les transactions et marchés des capitaux internationaux.